A propos du G.I.F.A.E

A propos du G.I.F.A.E

Définition, objectifs et publics du G.I.F.A.E.

Depuis 1992, une commission interministérielle composée des ministères de l'Education Nationale, de l'Agriculture et de la Pêche, de l'Aménagement du Territoire et de l'environnement, de la Jeunesse et des Sports et de la Justice, veille au développement qualitatif des fermes pédagogiques.

Dans le cadre de cette commission et en raison de l'accroissement de la demande sociale et éducative autour de la découverte de la ferme, les ministères chargés de l'éducation nationale, de l'agriculture et de la pêche, de l'aménagement du territoire et de l'environnement et de la jeunesse et des sports ont jugé nécessaire de définir les structures et le rôle de fermes pratiquant un accueil pédagogique en termes d'objectifs et de publics.

Ils ont aussi souhaité rappeler le rôle des services déconcentrés et de l'ensemble des partenaires institutionnels en matière d'actions éducatives, d'animation, d'accueil ainsi que de séjours pédagogiques.

Définition:

La commission interministérielle a défini la notion de ferme d'animation.
- La ferme d'animation est une structure présentant des animaux d'élevages et/ou des cultures, accueille régulièrement des enfants et des jeunes dans le cadre scolaire ou extra scolaire et qui souhaite développer cette activité.
Il existe deux types de ferme d'animation :


- Les fermes d'animation : Les fermes d'animation sont des fermes urbaines ou périurbaines, avec peu ou pas de production agricole commercialisée. Elles ont été créées pour accueillir prioritairement des enfants, mais leur public se diversifie de plus en plus. Ces structures disposent d'une grande diversité d'espèces animales domestiques; la découverte de la ferme dans son environnement permet de mieux comprendre les liens ville-campagne.
- Les exploitations agricoles : Les exploitations agricoles gardent leur fonction première de production et accueillent des enfants, des jeunes ou des adultes de façon régulière dans le cadre scolaire ou extra scolaire. Elles permettent à l'enfant et à l'adulte de découvrir, à travers l'animal et les cultures, les métiers de la terre et les productions à l'échelle du consommateur. Elles permettent aux acteurs ruraux de diversifier leurs activités, participant ainsi à la multifonctionnalité de l'agriculture.

Les deux types de structure ont en commun, outre leurs objectifs pédagogiques, une mission reconnue d'insertion sociale en accueillant tout public. Toute structure répondant à ces définitions peut prendre la dénomination de ferme d'animation, qu'elle appartienne ou non à un réseau. Ces structures peuvent relever de plusieurs types de statuts et appellations. Ainsi, certains réseaux les désignent sous l'appellation de "fermes d'animation éducatives", "fermes d'accueil", "fermes ouvertes", etc.

Les fermes pédagogiques peuvent être isolées ou au contraire insérées dans un réseau départemental, régional ou national. Les fermes pédagogiques peuvent avoir le statut associatif, relever de la tutelle administrative et financière d'une municipalité ou se trouver au sein d'une exploitation agricole ou encore d'un établissement d'enseignement agricole. Elles peuvent aussi relever de différentes réglementations selon les cas. Ainsi lorsque les séjours avec hébergement durent plus de cinq nuits et accueillent plus de 12 mineurs pendant les congés scolaires, elles doivent être déclarées comme centres de vacances.

Mission :

Participer concrètement à la protection de l'environnement et des patrimoines naturels et culturels. Promouvoir l'éducation à l'environnement et au développement en mettant l'accent sur les relations d'interdépendances entre les êtres humains, leurs pratiques économiques, sociales, culturelles et les composantes naturelles du milieu. Etablir une relation sensible de l'être humain à l'animal et à l'environnement par l'immersion active dans un écosystème domestique.

Objectifs:

Les fermes pédagogiques doivent viser plusieurs objectifs

1°- proposer des approches pédagogiques variées. Qu'elle soit en zone urbaine, périurbaine ou rurale, dite "d'animation" ou "agricole", la ferme d'animation est un lieu privilégié pour l'éducation à l'environnement. Elle permet des approches variées: sensible, sensorielle, scientifique, créative, ludique et permet d'ancrer l'enseignement dans le réel et le concret.

2°- initier à l'économie agricole. Le public (jeunes et adultes) découvre les enjeux et les contraintes du monde rural et agricole. A partir de la ferme, unité agricole, il comprend mieux la notion de filières, est sensibilisé à la qualité des produits et de l'alimentation.

3°- appréhender les relations ville-campagne. La découverte de la ferme dans son environnement permet de mieux comprendre les liens qui existent dans les domaines économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

4°- contribuer au développement local. La ferme, lieu d'accueil pour le public, contribue au dynamisme du territoire et renforce les partenariats entre les acteurs locaux.

5°- responsabiliser l'individu. Le jeune apprendra à réguler son comportement pour mieux respecter le vivant. En prenant des responsabilités, il fait ainsi l'apprentissage de la citoyenneté.

Pour en savoir plus :

Les objectifs de connaissance percevoir et intégrer
*le vivant
*les cycles biologiques
*les relations d'interdépendance
*la biodiversité, espèces, rares, variétés
(sauvage et domestique, faune et flore)
*le comportement animal et humain
*la domestication
*la diversité des systèmes agricoles
*les ressources énergétiques
*la production-consommation

Les objectifs
Chaque ferme doit se doter des moyens permettant d'inscrire ses actions dans le champ de ces familles d'objectifs

Les objectifs méthodologiques
*savoir prendre soin
*de l'animal, du végétal, de l'humain
*percevoir en utilisant tous ses sens
*chercher
*classer
*comparer
*analyser
*effectuer des synthèses
*communiquer
*transformer
*transférer
*repérer un problème, chercher des solutions, les mettre en ouvre *évaluer
*travailler en équipe

Les objectifs comportementaux
*être à l'écoute et respecter l'autre
*accepter la différence
*vivre et travailler en groupe
*avoir une attitude quotidienne responsable vis-à-vis des milieux *participer aux décisions publiques

Chacun des objectifs ne peut-être atteint séparément, l'équipe éducative doit être en mesure de les coordonner suivant la nature et les motivations du public concerné. Le formateur est un médiateur d'apprentissage et doit donner du sens à ses formations, afin que les savoirs ne soient pas acquis pour leur maîtrise mais pour résoudre des problèmes concrets.

Les principes d'action
L'équipe éducative doit être capable de construire des démarches pédagogiques maîtrisées et progressives.
Elle doit maîtriser différentes techniques :
*pédagogie de la découverte, par objectif, participative, de projet, transversale, et les adapter aux besoins de la formation.
*chaque ferme d'animations éducatives doit pouvoir inventer et réaliser ses propres outils pédagogiquess (documents, jeux, expositions, matériel interactif.) suivant sa spécificité (implantation urbaine, rurale, son cheptel, son architecture, son public.).

Publics:

 

La ferme est un lieu d'apprentissage pour les enfants et les jeunes quel que soit leur milieu social ou culturel. Elle les accueille lors de séjours ponctuels, sur plusieurs jours ou échelonnés dans l'année en complément d'activités organisées par des centres de vacances et de loisirs ou par des associations d'éducation populaire et de jeunesse.

A- Dans le cadre scolaire
Dans le cadre scolaire, les fermes pédagogiques peuvent accueillir des enfants de la maternelle au collège. La circulaire n° 99-136 du 21/09/99 du ministère de l'éducation nationale rappelle que les sorties scolaires relèvent de trois catégories:

1) Les sorties scolaires régulières inscrites à l'emploi du temps sont autorisées par le directeur d'école. Elles sont obligatoires et gratuites.

2) Les sorties occasionnelles sans nuitée, sur une ou plusieurs journées consécutives (mais sans hébergement) sont autorisées par le directeur d'école. Elles peuvent être obligatoire ( et dans ce cas gratuites) ou facultatives.

3) Les sorties scolaires avec nuitée(s) sont autorisées par l'Inspecteur d'académie, Directeur des Services départementaux de l'éducation nationale. Elles sont facultatives.

B- Dans le cadre extrascolaire
Dans le cadre extra-scolaire pour l'accueil des mineurs, trois cas peuvent se présenter:

1) la ferme d'animation bénéficie d'une habilitation CLSH (centre de loisirs sans hébergement)

2) la ferme d'animation est déclarée comme Centre de Vacances et accueille des enfants en séjour avec hébergement. Elle doit dans ces deux cas répondre notamment à la réglementation relative aux CLSH ou aux CV, en ce qui concerne les normes d'encadrement, d'hygiène et de sécurité.

3) La ferme d'animation peut aussi recevoir des enfants provenant de structures CLSH ou CV qui intègrent cette activité dans leur projet pédagogique. Dans ce cas, ce sont les réglementations générales qui s'appliquent.

Les projets des fermes pédagogiques peuvent s'inscrire dans les politiques locales de jeunesse et notamment dans les Contrats éducatifs locaux(CEL).

Rôle des services déconcentrés:

Chaque administration déconcentrée utilisera ses compétences pour assurer un suivi et un contrôle éventuel dans une démarche concertée, compte tenu de l'importance du développement de ces structures et des difficultés qu'elles peuvent rencontrer en raison de leur complexité. Ce travail au niveau départemental et régional sera conduit en lien, si possible, avec les autres administrations concernées (DDASS, Rectorats, Inspections académiques, etc).

L'objectif de ce travail en commun vise à renforcer la qualité des projets d'accueil et d'animation et des formations des animateurs et accueillants. Si nécessaire, les services déconcentrés conseilleront et orienteront les animateurs et accueillants vers les diverses structures de formations départementales, régionales ou nationales connues de chacune des administrations.

Ils veilleront à ne pas privilégier un réseau plutôt qu'un autre ou une ferme inscrite dans un réseau plutôt qu'une ferme isolée. Les critères d'appréciation de l'accueil en ferme d'animation doivent être le respect des différentes réglementations dont l'application relève des attributions de chacun des ministères concernés ( protection des mineurs, sorties dans le cadre scolaire, hébergement et restauration, santé et protection animale) et la qualité du projet éducatif et pédagogique.

Ils favoriseront le partenariat avec les structures ou les personnes-ressources locales. Les services déconcentrés resteront également vigilants à toute dérive idéologique potentielle.

Charte
Historique
Services membres
ferme d'animation
outils pédagogiques
Annuaire
Liens
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
top
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
top
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
top
retour